Menu
Filtrer

la Mythique Nationale 7 vous livre tous ses secrets

« De toutes les routes de France d'Europe celle que j'préfère est celle qui conduit en auto ou en auto-stop vers les rivages du Midi, Nationale Sept, il faut la prendre qu'on aille à Rome à Sète, que l'on soit deux trois quatre cinq six ou sept, c'est une route qui fait recette… Route des vacances, qui traverse la Bourgogne et la Provence, qui fait d'Paris un p'tit faubourg d'Valence, et la banlieue d'Saint-Paul de Vence… ». Charles Trenet.

Lapalisse Nationale 7

Cette Chanson de Charles Trenet écrite en 1955, résume parfaitement l’esprit de la mythique et historique Nationale 7. Sa longueur avoisinant les 996 kilomètres, a donné lieu au célèbre jeu des 1 000 bornes.

 

Véritable élément de patrimoine de Lapalisse (Allier), ville-étape de la Nationale 7, cette dernière célèbre tous les deux ans depuis 2006, l’embouteillage des années 50-60, en guise de nostalgie à l’époque des grands encombrements causés par les départs en vacances vers la Côte d’Azur.  Encombrements auxquels a mis fin l’ouverture de la déviation de Lapalisse il y a dix ans.

N7 route bleue © CDT allier

Un peu d'histoire

Une histoire à la hauteur de sa réputation et des ses surnoms : Route bleue ou encore Route des vacances...

Plus longue route nationale de France, qui va de Paris à la frontière italienne (Menton), la Nationale 7 surnommée dans les années 30 la « Route bleue » en référence à la portion "Roanne - St-Etienne -Valence" ou encore la "Route des vacances" en référence à la portion qui mène à la Côte d'Azur, cette dernière a permis à un bon nombre de français de prendre le large vers le sud pour profiter des congés payés (droit acquis en 1936). En 2005, La N 7 subit le même sort que d’autres routes, quand l’Etat décida de se désengager de l’entretien d’une partie des 38 000 km de voies à sa charge. Les départements ont alors pris le relais et certains tronçons se sont transformés en départementales. 

N7 © CDT allier

De Paris à Menton

Un trajet plus que poétique : de Notre-Dame de Paris à Menton en passant par Moulins et Lyon, tout en profitant des plus beaux sites touristiques de l'Allier. Le point zéro inscrit dans la pierre sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame de Paris est le point de départ de la Nationale 7, qui traverse la forêt de Fontainebleau pour ensuite se diriger vers Nevers, Moulins, Roanne et enfin Lyon. Après Lyon, place à la partie de la Nationale 7 préférée des vacanciers, celle pas loin de la mer. Une fois Vienne, Valence, Montélimar et Avignon parcourues, l’emblématique N7 s’oriente vers Aix-en-Provence et Brignoles. Un peu longue sans doute, mais le trajet en valait le coup, puisque vous voici atterris à Fréjus en Méditerranée ! Enfin, voilà Cannes, Nice, et Menton la ville-frontière clôturant la voie.

 

Chanceux sont les emprunteurs de la Nationale 7 puisqu’ils profitent des plus beaux paysages de la France : entre autres : le pont-canal de Briare (Loiret) – fameux aqueduc qui enjambe la Loire –, les gorges de la Loire (Loire), les monts du Beaujolais (Rhône), le massif de l’Estérel (Var), la Corniche d’Or (Alpes-Maritimes)…

Lapalisse © CDT allier

Une passerelle vers les sites emblématiques de l'Allier

Faire du tourisme de dans l'Allier grâce à la Nationale 7, c'est possible ! Découvrez l'authentique château d'Avrilly de Trévol, le célèbre Centre National du Costume de Scène à Moulins, la prestigieuse station thermale de Vichy et plein d'autres sites touristiques...

Dans l'Allier, la « Route bleue » s’étale sur 4 voies. Les bouchons, qui s'accumulaient autrefois au niveau de Lapalisse, entre Nevers et Roanne, sont moins importants depuis l’ouverture de la déviation en 2006.

 

La "Route des vacances" traverse ou contourne plusieurs villes de l’Allier, comme Villeneuve-sur-Allier avec son arboretum de Balaine, Avermes, Yzeure, Toulon-sur-Allier, Bessay-sur-Allier, Varennes ou encore Lapalisse.​​

 

À Varennes-sur-Allier, la Nationale 7 permet d’atteindre via la RN 209 (déclassée), la célèbre station thermale de Vichy. Peu après Lapalisse, célèbre pour son château et son seigneur à la logique imparable, la route traverse les monts de la Madeleine. Sa transformation en voie rapide est achevée jusqu'à la limite avec la Loire.

La Nationale 7 permet l’accès à une multitude d’autres sites touristiques de l’Allier, même si l’ancienne "Route des vacances" a perdu en trafic au profit de l’autoroute qui a ravi un nombre d’automobilistes, et au profit de certaines départementales venues après 2005 conquérir quelques-uns de ses tronçons, la « Route bleue » demeure chargée d’histoire. 

Jeu n7 © CDT allier

La N7 inspire

Un jeu de société a été lancé à l’occasion de la 3e édition de l’embouteillage de Lapalisse par la société Blackrock Éditions. Le principe est simple : chaque joueur doit traverser la ville prise dans les embouteillages, faire deux courses et ramèner l'une des "vérités" si chères aux Lapalissois. Pas de dés à jeter, il faut simplement profiter de la circulation qui avance au gré de plaquettes qui coulissent astucieusement... Pour gagner du temps, il est possible de contourner légèrement le code de la route, tout en sachant que les gendarmes surveillent !

 

Autre, inspiration, retrouvez le Pavé de la Nationale 7, il s'agit d'un mélange de chocolat, de praliné, de guanduja et d'un craquant de nougatine, le tout enrobé d'un chocolat bleuté.... Laissez-vous tenter également par les Vérités de Lapalisse, une confiserie historique de la cité de Lapalisse, la Vérité de Lapalisse est à base de caramel délicieusement fourré aux fruits. Et sur chaque bonbon, découvrez la Vérité....