Les petits bonheurs sont dans l’Allier
search
Une visite insolite

Une visite insolite

Quand un homme est passionné par le repassage… il va au musée du lavage et du repassage à Verneuil-en-Bourbonnais ! Suivez Thierry notre ambassadeur amateur de photo…

Jeudi 05 Septembre 2019
 © Thierry Convers

Lors de mon dernier (re)-passage de juin 2018 à Verneuil, j’avais centré mon sujet sur les célèbres épouvantails qui attirent tant les visiteurs chaque année.

 

Lors de ma visite du 22 août dernier, je suis presque resté 4 h à parcourir le village, toujours plus beau d’une année sur l’autre et je me suis intéressé plus particulièrement au musée du lavage et du repassage.

 

Accueilli par une charmante jeune fille en poste à l’accueil pour toute la saison, me voilà parti à laver et à repasser pour un moment…! J’ai littéralement plongé et me suis totalement imprégné du lieu. Copieusement fleuri à l’extérieur, le musée est tout aussi joli à l’intérieur.

 © Thierry Convers

Voulez-vous des fers ? Vous en trouverez plusieurs centaines de toutes époques, sculptés, parfois de vrais œuvres d’arts. Vous verrez les différents modes de fonctionnement selon les siècles : pétrole, électrique, au sable chaud, à gaz etc etc…

 

Les formes vous étonneront, les techniques vous surprendront selon les provenances des 4 coins du monde : Pakistan, Egypte, d’Europe du nord, d’Asie et bien sûr de France. Existait déjà le fer électrique sans fil, étonnant ! Planche à calandrer, cassolette chinoise, barquette à pointe, bateau ou fer à braises, plaque en fonte moulée, ne sont pas de nouvelles positions du « kamasutra » mais les appellations des premiers fers ! Nombreuses sont les autres appellations qui ont jalonné les siècles pour simplement pouvoir repasser !

 

Tables à repasser vous dites ? Aussi ! Un splendide exemplaire en bois en parfait état est exposé avec son panier en osier tressé s’intégrant parfaitement au pied de la table, celle-ci a même servi lors du tournage du film de Danielle Thompson « Cézanne et moi » sorti en salle en 2016, comme de nombreux autres objets du musée.

 

Qui dit fer à repasser pense aussi machines à laver ! Quelques exemplaires principalement en bois sont exposés, le mécanisme était déjà d’une belle ingéniosité et facilitait le travail de ces dames. À battoir ou à tambour il y en avait pour tout le monde !

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

Une pièce est consacrée aux fers des chapeliers, fers à coques, socles électriques ou à gaz, afin que chaque pièce puisse trouver ou reprendre leur forme initiale, une autre aux tailleurs avec une petite mise en scène, mannequins, fils et tissus, publicité et tarifs de nos teinturiers de l’époque !

 

Vous pourrez voir aussi les fers à tuyauter, à glacer ou à lisser, les vieux draps brodés, le fer égyptien, le plus ancien, servant encore de nos jours au pays des pharaons. Puis le système surprenant de repassage africain qui imposait d’empiler plusieurs couches de tissus pliés et de les frapper fortement sur un socle en bois munis de poignées, à l’aide de l’ancêtre de nos battoirs à linge, de forme ovale et pleine ! Les jeannettes, les repose-fer en fonte, les grandes cloches repasseuses sont présentes également et croyez bien que j’en oublie de nombreux autres. Croquis, explications, publicités, anecdotes vous plongeront dans l’univers du pli bien marqué !

Prenez le temps de visiter ce musée passionnant installé dans la grange aux Dîmes à Verneuil-en-Bourbonnais, vous retrouverez le plaisir de repasser…… de nos jours, j’en suis persuadé !

Menu Filtrer