Les petits bonheurs sont dans l’Allier
search
Des bisons dans l'Allier

Des bisons dans l'Allier

Notre ambassadeur Thierry est allé découvrir l'élevage de bisons à Rocles. Retour sur sa rencontre avec Matthieu Péron.
Jeudi 14 Février 2019

Il y a des lieux atypiques dans notre Bourbonnais et je suis loin de tous les connaître. Parmi eux, un endroit surprenant, à environ 45 mn de Vichy, entre Moulins et Montluçon, sur la petite commune de Rocles : l’élevage de bisons de plaines de Matthieu Peron.

C’est en toute confiance que je pris la direction de Rocles ce matin du 30 janvier 2019, accompagné d’une amie photographe. Une entrée de ferme façon ranch américain, Matthieu Peron nous a chaleureusement accueillis, tenue de circonstance, commençant à nous expliquer cette idée qui a été la sienne, en association avec un autre éleveur, de faire l’élevage de bisons en Auvergne, ici, à Rocles, alors que rien ne le prédisposait à changer radicalement de métier 7 ans auparavant, lui qui était à Paris dans le commercial agricole, ingénieur de formation.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

C’est un livre, oui un livre, qui a totalement bouleversé et motivé son envie de transformer sa vie, au titre évocateur « les bisons au cœur brisé » de Dan O’Brien. A l’écouter, nous sentions que cette « bible de l’éleveur de bisons » était en lui. Nous sentions cette passion et cet amour pour ces bovins d’un autre monde.

Nous primes alors place dans son tracteur afin de faire une visite au plus proche des troupeaux et de ces bisons de plaines. Le paysage neigeux transcendait la vue que nous avions, plus on approchait, plus la vue de ces bisons me surprenait, me fascinait, Matthieu rassurant ses animaux en les sifflant ou les interpellant afin qu’ils stressent le moins possible en raison de notre présence. Les bisons sont libres quasi toute l’année au milieu de quelques centaines d’hectares de « plaines » quelles que soient les conditions météorologiques.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

A l’approche des bisons, je remarquais que notre présence ne les dérangeait pas plus que ça. Du tracteur, je n’avais qu’à tendre le bras et je pouvais presque les toucher. Au plus près donc, je suis descendu une ou deux fois du tracteur sans les effrayer, mais que quelques secondes. Leur regard était fascinant, presque perturbant, comme si l’animal comprenait, voulait nous parler. J’avais cette impression que le bison était « humain »…

 

Surpris par leur morphologie, je m’attendais à une bête plus imposante, qui malgré tout avoisine 600 à 800 kg… ! Les deux mâles plus impressionnants, d’environ une tonne, paraissant moins « sauvages » étaient séparés sur un autre terrain. Matthieu est le propriétaire de plus de 200 bêtes réparties sur plus de 220 hectares. Entre 60 et 80 naissances annuelles s’ajoutent au troupeau, des petits bisons que l’on appelle des veaux ici aussi.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

Le bison reste malgré tout un animal sauvage qui a besoin d’une totale liberté nous explique-t-il, aussi les infrastructures doivent être solides et empêcher l’animal de se « sauver », pas des plus faciles de le « tenir » lors des soins, si ce n’est dans une structure de presque de deux mètres de haut, adaptée pour les ausculter.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

Nous avons continué la visite dans la petite boutique de viande de bison, Matthieu Peron n’a ni l’outil ni le matériel pour traiter la viande sur place, il passe par un sous-traitant et vend ses produits en vente directe sur place. Je vous donne ici les liens de son site et de sa page facebook pour vous informer des quelques manifestations et ventes programmées dans le courant de l’année 2019.

 

La visite aura duré presque deux heures passionnantes et aura fait le bonheur de deux photographes. Nous tenions à remercier Matthieu Peron pour son accueil, sa patience et de nous avoir ouvert les portes de son « ranch » en toute confiance.

Informations pratiques


Toute l'année. Tous les jours.
Fermé le dimanche.
Fermetures exceptionnelles les jours fériés.
Uniquement sur rendez-vous.
Menu Filtrer