Les petits bonheurs sont dans l’Allier
OK
L’aventure d’une réédition : un Pré-Textes pour lire et faire lire !

L’aventure d’une réédition : un Pré-Textes pour lire et faire lire !

Lundi 08 Avril 2019
 © Association Pré-Textes

L’Association Pré-Textes

L’Association Pré-Textes, créée en 2009 et basée à Yzeure, œuvre pour la valorisation de la littérature du Bourbonnais passée et présente. Contrairement à d’autres associations littéraires de l’Allier, et bien que la romancière Jeanne Cressanges en soit la Présidente d’honneur, Pré-Textes ne s’attache pas seulement à l’œuvre d’un auteur, mais poursuit des objectifs plus généralistes.

A sa création, les missions de l’association portaient sur la lecture critique de manuscrits et l’accompagnement de nouveaux auteurs, ainsi que sur la diffusion de l’œuvre de Jeanne Cressanges, en particulier grâce à l’organisation d’une balade littéraire autour de son oeuvre, en collaboration avec l’association Les Chemins d’Issarts, chaque année au mois de septembre à Noyant d’Allier.  Mais il y a tant à faire dans le domaine de la littérature en Bourbonnais, qu’avec le temps, ces actions se sont élargies, et comprennent maintenant des manifestations variées tout au long de l’année !

 

A l’organisation d’un salon du livre intitulé « Caravane du livre » qui a lieu tous les ans au mois de mars ou avril à Yzeurespace, se sont rajoutées de nombreuses participations à des manifestations dans tout le département (journées littéraires de Jaligny, de Neuvy, de Cusset…), ainsi que des lectures publiques dans différents cadres et… un projet de rééditions d’auteurs du Bourbonnais !

Remettre au jour l’œuvre d’auteurs méconnus du public contemporain

 

Ce projet de réédition de romanciers bourbonnais introuvables est atypique dans le panorama littéraire de l’Allier, et à ce titre, mérite un coup de projecteur. Initié par Pascal Pinel ─ auteur bourbonnais lui aussi ─ et son enthousiasme à remettre au jour l’œuvre d’auteurs méconnus du public contemporain, la collection nommée « Les écrivains oubliés du Bourbonnais » compte déjà 4 titres à son actif, édités à un rythme d’un nouveau titre tous les 2 ans environ : Passage d’Angeline d’Albert Fleury en 2012, La Haine maternelle de Simone de Tervagne en 2014, Petite ville d’Harry Alis début 2017 et Cet Age est sans pitié d’Henri Laville paru en 2018.

 

Le choix de chaque nouvelle parution est décidé collégialement, après de nombreuses lectures et discussions, et avec un souci de varier les thèmes abordés, les époques évoquées et de respecter une certaine parité chez les auteurs ─ car les auteurs féminins ne sont pas absents du Bourbonnais, même si, comme partout, ils manquent de visibilité !

Une fois le choix du roman voté, c’est un travail de fourmi de plusieurs mois qui commence. Dans un premier temps, il faut saisir le texte sur ordinateur, ce qui représente de longues heures de travail attentif pour retranscrire le texte fidèlement à son édition originale. Puis, les relectures commencent : 1, 2, puis 3, à plusieurs, chacun de son côté, en scrutant les coquilles (une virgule de trop par-ci, une majuscule manquante par-là…) et l’œil aux aguets des modifications éventuelles à apporter à l’édition première, car celle-ci peut également receler des erreurs : un accord erroné qui aurait échappé à l’éditeur, des ponctuations discutables… Tout est filtré, pointé, explicité, illustré, discuté… jusqu’à l’obtention d’un consensus.

A cela, s’ajoutent des recherches annexes pour mieux comprendre le contexte historique, politique, les références et allusions faites par l’auteur, et éventuellement adjoindre à la nouvelle édition des notes explicatives, ainsi qu’une biographie et une bibliographie. La dernière lecture porte également sur la mise en page dont la maquette est réalisée par un professionnel de la région, ainsi que l’impression. Dans ce projet, de l’écriture à l’impression finale, tout est réalisé au plan local !

 

Chaque nouvelle édition demande aussi des illustrations originales et inédites pour la première et la quatrième de couverture. Pour donner une cohérence à la collection, les premières de couverture présentent, à chaque volume, un élément végétal en rapport avec le contenu du texte, tandis que la 4e mise plutôt sur la représentation d’une scène du roman. Karina Mitrecey, Françoise Etienne, Blandine Brunet-Gougat, Alain Potelle ont ainsi apporté leur contribution aux différentes éditions.  

 

La réédition de chaque roman donne ensuite lieu à des présentations, expositions  et lectures publiques dans les différentes médiathèques, municipalités et librairies indépendantes du département. Le choix de la première est généralement lié au lieu dont l’auteur est originaire ou bien où il a passé une grande partie de sa vie : Yzeure pour Albert Fleury, Le Donjon pour Simone de Tervagne, Lurcy-Lévis pour Harry Alis, Commentry pour Henri Laville.

A partir de la parution du livre, c’est la deuxième étape de la réalisation du projet qui commence. Maintenant que le livre existe, il faut le diffuser et le vendre. C’est alors un travail de longue haleine pour faire connaître au public chaque œuvre, chaque auteur ─ oublié ─ comme l’indique le nom de la collection, en raison, non pas d’une moindre qualité littéraire, mais du temps qui a passé, de l’évolution des goûts des lecteurs, du manque d’exposition médiatique du romancier …

Chaque roman est un univers…

 

Ces 4 romans sont chacun un voyage dans une écriture, une sensibilité, une réalité différentes, mais ces quatre auteurs méritent tous d’être connus et reconnus pour leur talent et pour leur œuvre.  

 

Albert Fleury (1923-2006) était poète et instituteur dans la montagne bourbonnaise, puis à Yzeure. Il a publié 19 recueils de poésie d’une très belle facture et un seul roman !

 

Passage d’Angeline devait être le premier d’une série, mais les suivants ont été jugés trop poétiques par les éditeurs et n’ont pas vu le jour. Il a été président de l’ARPA (Association de Recherche Poétique en Auvergne), mais malgré l’importance et la qualité de son œuvre, il est toujours resté discret et peu médiatisé. Passage d’Angeline est un roman très sensible, poétique, profond et humain, à l’image de l’ensemble de son œuvre.

 

Simone de Tervagne (1911-1992) est originaire du Donjon. Après avoir écrit quelques romans, que l’on peut qualifier de féministes, au début de sa carrière, elle s’oriente vers le journalisme et l’ésotérisme qui occultent son œuvre romanesque.

 

La Haine maternelle dresse le portrait d’une mère nocive à laquelle l’héroïne finit par échapper pour sauver sa vie, mais c’est également le récit d’un parcours initiatique vers l’amour et la lumière. Cette voix féminine et les combats qu’elle porte sont rares dans les romans sur ce sujet et en font une œuvre à part.

 

 

Harry Alis (1857-1895) est un journaliste parisien né à Couleuvre, Petite ville est un roman épistolaire qui emprunte à la tradition picaresque et truculente des récits enchâssés et propose une peinture des mœurs provinciales du Bourbonnais à la fin du 19e siècle, empreinte d’ironie et de causticité.

 

A sa sortie, le roman a fait grand bruit à Lurcy-Lévis, à Couleuvre et dans les environs car il égratigne tout ce petit monde. Harry Alis dresse une galerie de portraits tantôt tendres, tantôt croustillants, en passant tous les milieux en revue : hommes politiques, bourgeois, commerçants, paysans, laissés pour compte…

 

 

Henri Laville ((1915-1958) était instituteur, romancier et journaliste. Disparu jeune, il publie deux romans largement inspirés de son parcours personnel et de ses expériences d’éducateur ; le 3e reste inédit à ce jour.

 

Cet Age est sans pitié, paru en 1948, décrit la vie d’un surveillant dans ce que l’on appelait un « bagne d’enfants », c’est à dire un orphelinat pour garçons. Ce témoignage poignant montre une qualité de plume largement saluée à l’époque.

 

Les lecteurs qui souhaitent découvrir ces romans peuvent se les procurer dans différents points de vente du département : à Gannat, Chantelle, Saint-Pourçain sur Sioule, Vichy, Le Mayet-de-Montagne, le Donjon, Moulins… Ils seront également présentés très bientôt à La Caravane du livre 2019 qui aura lieu le dimanche 14 avril au Carrespace à Yzeure. Venez nombreux !

 

Pour ceux qui sont intéressés par la littérature du Bourbonnais, l’association Pré-Textes est également en recherche de bonnes volontés pour participer aux différentes actions qu’elle mène. N’hésitez pas à les contacter !

Contact :

Président Roland Fleury : 06.81.90.96.62

Mail : pretextes.asso@outlook.fr

Page Facebook

 

Lieux de vente des rééditions Pré-Textes :

 

GANNAT Maison de la presse
CHANTELLE Atelier-Boutique-Galerie « Bricoles et Malices »
SAINT-POURCAIN

Librairie Ray

Le Beffroi

MOULINS

Librairie « Moulin aux lettres »

Le DONJON  Association « Loisirs et Culture »
VICHY

Librairie Carnot

Librairie « A la page »

LE MAYET DE MONTAGNE Maison de la Montagne Bourbonnaise

 

Séjours Groupes

Retrouvez nos séjours groupes

Appelez-nous Par mail Nos meilleures offres
Rejoignez les ambassadeurs de l'Allier ! © CDT Allier

Nous suivre

FacebookYouTubeInstagram
FEADER (Fonds européen agricole pour le développement rural) Crédits
Mentions légales
Plan du site : Villes et villages
Plan du site : destinations phares

© Site officiel d'Allier Tourisme 2019
Réservation en ligne :
Technologie OpenSystem © Alliance-Réseaux
Menu Filtrer