Menu Filtrer

Le Château de Montgilbert

Jeudi 25 Août 2022
Notre ambassadeur Thierry nous partage son escapade au Château de Montgilbert à Ferrrières-sur-Sichon.
 © Thierry Convers

Petite escapade en montagne bourbonnaise.

 

Le château est situé à 565 m d'altitude au nord-ouest de Ferrières-sur-Sichon, sur un mamelon au nord du hameau de Recost, à 25 km au sud-est de Vichy.

 

Nous arrivons alors sur un petit parking en bas du château, déjà quelques visiteurs. Une petite montée de quelques dizaines de mètres assez abrupte et nous entrons directement dans l'édifice.

 

Ce puissant château fort dresse encore aujourd'hui ses ruines imposantes sur un plateau défensif relativement vaste.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

Des bénévoles s'affairent à l'entretien et la consolidation des murs depuis des années en cette période, de vrais passionnés avec qui nous avons échangé quelques mots. Ils connaissent leur travail et les lieux comme leur poche ! ils vous accueilleront et répondront à toutes vos questions si vous êtes très curieux !

 © Thierry Convers

Nos regards se portent sur les ruines et les découvertes qu'ils ont fait. Des vestiges incroyables et surprenants laissant apparaitre cuisine, chapelle et autres four à pain ou caves. Nous imaginons cette vie ancienne que ces murs ont vécus. Nous avons aussi fait le tour du château, chemin plutôt escarpé où la vue sur la montagne bourbonnaise est bien sympa.

 © Thierry Convers

En 1855, le comte de Soultrait le décrivait comme " un monument du très beau XIIIème siècle". Le château de Montgilbert fait partie d'un double réseau défensif, le long de la vallée du Sichon, face aux provinces voisines, avec les forteresses de Pyramont, Chateldon, Châtel-Montagne et Montmorillon.

 

De plan quadrangulaire, cantonné de tours rondes, le donjon surplombant le versant le plus escarpé, la forteresse de Montgilbert complète son appareil défensif par deux tours carrées au centre des courtines, et deux tours en fer à cheval de protection, à l'entrée de la cour haute. La basse-cour est protégée d'une enceinte renforcée par plusieurs tours rondes ou en fer à cheval, du côté le plus accessible.

 © Thierry Convers

Les premiers possesseurs de Montgilbert semblent être les Saint-Gérand qui firent réédifier la forteresse de Montgilbert dans la seconde moitié du XIIIème siècle.

 

Au début du XIVe siècle, Montgilbert est passé aux mains de Gilles Aycelin, chevalier. Marié à Blanche de Saligny, il hérita de son oncle les châteaux de Chateldon et du Breuil qu'il tenait en fief du sire de Bourbon.

 

A la fin du XIVe siècle, le fief de Montgilbert appartient encore aux Aycelin et Louis Aycelin, chevalier, seigneur de Montaigu et de Listenois et marié à Marguerite de Beaujeu. C'est leur fille Isabelle qui transporte, par son mariage, les seigneuries de Montgilbert, du Breuil et de Pierremont à Jean de Vienne.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

En août 1427, Isabelle, mariée en secondes noces à Charles de Mello, abandonne à Marguerite de Beaujeu, pour 500 livres de rente, la terre et chevance de Montgilbert.

 

En avril 1434, la terre de Montgilbert, estimée à 150 écus seulement de revenus annuels, est donnée en gage à Rodrigue de Villandrando. Philippe de Vienne, alors seigneur des lieux, ne récupéra Montgilbert qu'en 1439. Voulant restaurer son autorité et ses revenus sur sa terre, Philippe de Vienne se trouva en contestation avec les habitants de Montgilbert, Sole, Cheval Rigon et Pyramont.

 © Thierry Convers

Ce différent fut réglé par l'arbitrage de l'archevêque d'Evreux. Jehan de Vienne lui succède. Il est seigneurs de Listenois, de Veauce, de Montgilbert et du Mayet de Montagne, baron de la Ferté-Chauderon.

 

La famille de Vienne est toujours installée en 1513 sur la terre de Montgilbert. Vers le milieu du XVIe siècle, la terre de Montgilbert passa par alliance à Gaspard de Saulx-Tavannes qui fut Maréchal de France.

 © Thierry Convers

C'est avec le petit-fils de ce dernier que la terre de Montgilbert fut érigée en baronnie.

En 1739, Marie de Sauls-Tavannes épousa Jean Baptiste des Bravards d'Eyssot, comte du Prat. Ils eurent comme descendant le fameux chancelier Duprat, dont le fils aîné Jena Louis fut le dernier baron de Montgilbert et premier maire du Mayet de Montagne.

 

 

(Source le patrimoine des communes de l'Allier aux éditions flohic 1999)

(Source châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en bourbonnais aux éditions De Borée 2004)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Montgilbert