Menu Filtrer

Direction Noyant-d'Allier

Lundi 28 Juin 2021

Cette semaine, c’est le village bien connu de tous les Bourbonnais, Noyant-d'Allier que nous propose de découvrir notre ambassadeur Thierry.


 
 © Thierry Convers

Il y a des villages, dans notre bourbonnais, qui restent surprenants, qui s'émancipent dans une éternité permanente, qui nous offrent une ambiance mélancolique et colorée.

 

Il se dégage une histoire à Noyant, cela se sent, la sérénité est partout, enveloppante, enivrante, apaisante. Ce n'est pas pour rien que vous viendrez à Noyant, de multiples facettes jalonnent les rues de la commune, celles d'un univers minier du début du XXème siècle, celles d'histoires indochinoises de l'après-guerre. Comment rester indifférent à Noyant ?  Ce n'est absolument pas possible !

 

 © Thierry Convers

Dominé par son château des XVe-XIXe et XXe siècles, le village m'attire, tamponné par ses rues aux doux noms de fleurs, vous vous baladerez dans des scènes différentes, village minier, pagode, vélorail, jardin du dragon, mais aussi un petit centre-ville attachant où l'église Saint-Martin montre la fierté de sa naissance sur un emplacement d'édifice roman.

 

Et pour la petite info, les viennoiseries de la grande boulangerie sont excellentes !

 © Thierry Convers

Je suis arrivé à Noyant sur les coups de 11h et reparti après 14h. Malheureusement la pagode était fermée et je n'ai pu rentrer.

 

Tout comme musée et restaurant mais pas pour les mêmes raisons. J'ai profité pour faire une longue marche à travers la commune.

 

 © Thierry Convers

Historique:

Signalée au Xème siècle, la paroisse de Noyant dépend par la suite du prieuré de Souvigny. Elle est rattachée aux châtellenies de Souvigny et de Verneuil. L'exploitation, dès le XVIème siècle, du " charbon de terre" du bassin de la Queune modifie peu à peu Noyant. La bouille est expédié vers Moulins et Paris bien avant la révolution.

L'arrivée de mineurs entraîne l'apparition de logements spécifiques dont la construction est systématisée dans la première moitié du XXème siècle.

 

 © Thierry Convers

L'activité agricole, l'élevage surtout, tient une place assez importante dans l'économie de la commune. De plus, des efforts sont faits pour développer les activités industrielles et artisanales. Par sa population, Noyant est la deuxième commune du canton, après le chef-lieu (1999) . (source le patrimoine des communes de l'Allier aux éditions FLOHIC 1999).

 

NDLR : depuis la visite de Thierry, la pagode, le musée et le restaurant sont ouverts.