Menu Filtrer

Direction Montmarault

Samedi 15 Janvier 2022
Notre ambassadeur Thierry a pris la direction de Montmarault.
 © Thierry Convers

Ca y est, j'ai enfin repris le chemin de mes villages bourbonnais. Pas toujours facile la vie ...

Un temps superbe régnait sur tout le département le week end dernier pour notre plus grand plaisir. Se balader, sortir, retrouver les joies de la vie, d'une vie normale, svp vite vite vite !!!

 

Donc je suis parti pour la journée samedi dernier avec un bonheur non dissimulé. Après ma visite surprise chez Pauline de la boutique "Terre Native", me voilà parti à jalonner les petites rues d'une petite ville charmante.

 

En ce samedi matin, cela bouge à Montmarault, les commerces ouverts ont leur clientèle. Mais ce n'est pas ce que je recherche. Plutôt à la recherche d'une belle photo, d'un endroit atypique où mon oeil pourrait se poser.

 © Thierry Convers

Ce que l'on voit en premier, c'est l'église Saint-Etienne des XIIè-XIIIème siècles, l'église a connu divers remaniements.

 

Presque ruinée à la fin du XVIème siècle, elle est partiellement rebâtie en 1611, puis réparée à plusieurs reprises de 1621 à1681. Le clocher, qui est alors surmonté d'une flèche, est endommagé par l'orage en 1682 et finit de s'écrouler en 1729.

 

A la suite des instructionsde Fouché, le directeur du district ordonne que la flèche soit abattue en brumaire an III. Elle est remplacée par une couverture en charpente et en tuile. Elle est à cette époque transformée en temple de la Raison , puis est rendue au culte en 1795.(source le patrimoine des communes de l'Allier aux éditions Flohic 1999)

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

L'église est vraiment joli, belle architecture. Je continue ma route vers la maison des trois Roys du XVIème siècle au 19 rue de la république. On trouve dans "le vieux carnet" la mention suivante à la date du 1er novembre 1574:

-"Honneste dame Catherine Auvergnat, veuve de feu Symon Malley, seigneur de Consize, Praveil et Montpansin, bourgeoise de Montmarault, fit donation, datation et fondation d'ung colleige en ce dict lieu de Montmeraud et pour icelui fonder et doter a donné et donne dès à présent une maison appelée la maison des trois Rois avec ses aisances et appartenances".

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

Catherine Auvergnat fait par la suite d'autres dons pour assurer le fonctionnement de cet établissement, qui se maintient grâce à des fondations de rente jusqu'en 1792, date à laquelle il est mis à la disposition d'un corps de garde. il reçoit diverses affectations aux XIXè et XXème siècles: maison commune, caserne pour les déserteurs, magasin, école, justice de paix, presbytère... ( source le patrimoine des communes de l'Allier aux éditions Flohic 1999)

 © Thierry Convers

La bâtisse communique de la rue à la cour de l'église par un petit tunnel. En pierre, elle a une belle prestance.

 

Je me dirige alors en direction du bâtiment de l'Octroi des XVIIIè et XIXème siècles. Les octrois apparaissent au XIVè siècle et sont supprimés en 1791 au nom de la liberté de circulation des marchandises. Ils sont rapidement rétablis, en 1798, sous le Directoire, car ils constituent une somme de revenus non négligeable. En août 1809, la commune de Montmarault demande " la création d'un octroi de bienfaisance" et en fixe l'espace: "le rayon de l'octroi comprendra depuis la croix de la mission, touché du bord, l'endroit appelé des Quatre vents, l'hopital, la rue de Sazeret, et la couronne"

 © Thierry Convers

Son emplacement parait justifié par une circulaire de 1838 qui précise que "le bureau central doit toujours être placé dans le centre de la commune et sur le passage des voitures". Les actes de l'octroi ont expiré le 31 décembre 1930 ! Incroyable !

 

En face, légèrement à gauche vous verrez la maison du procureur du roi du XVIIè siècle en pierre enduite au 6 rue de la République. Ensemble devenu chambres d'hôtes de l'Hotel de France avec brio.

 © Thierry Convers

Je me rends à l'opposé de cet endroit en direction de la mairie de Montmarault, rue Victor Hugo, joli maison mise en valeur par la lumière exceptionnelle de l'instant et dont son histoire est bien chargée.

 

De belles maisons bourgeoises tout au long de ma balade donne à la commune un air de richesse, un petit parc proche de la mairie et non loin, le monument aux morts de 1923 inauguré le 21 octobre en pierre et bronze.

Je prends le temps de me rendre avenue de la gare et boulevard Carnot voir le marché couvert de 1933 en fer et brique, architecte Fradier.

 

A gauche de la gare, un immense "entrepot" nommé "musée du chemin de fer", à l'extérieur quelques curiosités, malheureusement fermé ce jour-là, mais la visite doit être plutôt passionnante, nous rappelant l'époque des chemins de fer secondaires appelé autrefois "le tacot".

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

Je termine ma visite en direction du château du XIXème siècle boulevard Villard avant de reprendre la route vers une autre destination bourbonnaise !