Menu Filtrer

Direction Colombier

Vendredi 28 Janvier 2022
Thierry notre ambassadeur nous fait découvrir le village de Colombier.
 © Thierry Convers

Le temps était vraiment beau ce jour-là, en fin d'après-midi, la lumière était magnifique et mettait en avant un très bel édifice, l'église SAINT-PATROCLE.

 

Pour moi, une des plus belles églises du département dont la construction aurait débuté au XIème siècle. Le prieuré accolé à l'église donne une beauté historique à l'ensemble.

 

Le temps était vraiment beau ce jour-là, en fin d'après-midi, la lumière était magnifique et mettait en avant un très bel édifice, l'église SAINT-PATROCLE. Pour moi, une des plus belles églises du département dont la construction aurait débuté au XIème siècle. Le prieuré accolé à l'église donne une beauté historique à l'ensemble.

 © Thierry Convers

Colombier compte environ 330 habitants. L'altitude de la commune, dont le bourg se situe à 400 m, passe de 371 m au Nord à 503 m au sud.

 

L'Œil traverse la commune, en coulant du sud-est au nord-ouest, et passe à quelques centaines de mètres au nord du bourg.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

Parcourant le village jusqu'à la mairie, les alentours campagnards donnent à Colombier un air de vacances, quelques croix se montrent sur le parcours. Malheureusement je rate la fontaine Saint-Patrocle dont je n'ai pris connaissance qu'aujourd'hui !! Et cette fontaine est plutôt atypique, je regrette vraiment.

 © Thierry Convers
 © Thierry Convers
 © Thierry Convers

 

Des outils archaïques montrent que le lieu, situé à une frontière climatique, est occupé depuis la préhistoire.

 

Des vestiges gallo-romains attestent une présence humaine.

 

Au VIème siècle, saint Patrocle crée un monastère près d'une source. Son tombeau, après sa mort en 576, fait l'objet de pélerinages. La chapelle Saint-Genest, totalement disparue, se dresse à plusieurs centaines de mètres au sud-est, sur une hauteur surplombant un gué de l'Oeil.

 © Thierry Convers

Une nécropole mérovingienne la jouxte. Au Moyen Âge, des fossés entourent le bourg, l'église prieurale et le monastère.

 

Une rue en arc de cercle ainsi que des réemplois dans les constructions suggèrent qu'un château, au sud du prieuré, garde cette "porte d'Auvergne".

 

Son histoire n'est pas connue. A cette époque, Colombier compte des hommes de loi, des notaires, des fonctionnaires de la gabelle. La population est, ensuite, principalement agricole.

 

Aux XIXè et XXème siècles, l'attraction de Commentry, cité minière et industrielle voisine, se fait sentir, en particulier dans la partie nord de la commune.