Menu Filtrer

Moulins ville d'art et d'histoire

Moulins, ville d'art et d'histoire

Moulins, ville d’art et d’histoire, capitale du duché du Bourbonnais... les murs de la ville sont empreints d’histoire.

Moulins est aussi connu pour son Centre national du costume de scène et de la scénographie, un héritage qui offre à la ville une image de marque dans le monde de l’art et du spectacle. Des musées qui retracent l’histoire des plus grands Bourbons mais aussi la modernité avec le Musée de l’Illustration Jeunesse. Son architecture et ses monuments emblématiques comme la célèbre « Mal coiffée » et ses ruelles pleines de charmes aux briques polychromes. En se baladant dans le centre historique, entendre sonner la tour de l’horloge, le Jacquemart… C’est aussi l’art nouveau, l’art déco avec le célèbre Grand Café où Coco Chanel en personne avait ses habitudes. Une ambiance guinguette

LE MOULINS DE COCO CHANEL

Coco Chanel, de son vrai nom Gabrielle, a vécu 6 années à Moulins, capitale du Bourbonnais. D’ailleurs, elle doit son célèbre surnom « Coco » à des militaires clients de la Rotonde, café-concert du jardin de la gare de Moulins, où elle chantait à l’époque "Qui qu'a vu Coco dans le Trocadéro". C’est aussi à Moulins que son destin de modiste et de créatrice prendra la tournure folle qu’on lui connait.

 

Arrivée à Moulins

À sa sortie du couvent d’Aubazine en Corrèze à 18 ans (en 1900), Gabrielle rejoint les chanoinesses de la Chapelle Notre-Dame de Moulins. Elle y retrouve sa tante Adrienne qui a quasiment le même âge qu’elle, avec laquelle elle tisse une grande amitié. En 1902, elle intègre avec Adrienne la Maison Grampayre, où elle obtient une notoriété grâce à ses confections pour dames et fillettes.

 

Deux ans plus tard, elle s’essaya à la chanson au café-concert de la Rotonde et fréquenté par des militaires. Convoitée par plusieurs hommes, elle séduit le riche officier Étienne Balsan et accepte de le suivre à Compiègne en 1906. Même si leur idylle ne dura que quelques mois, elle rencontrera grâce à lui, les gens de la haute société qui influenceront son destin, notamment un homme d’affaires anglais, Arthur Capel, qui deviendra son grand amour… 

 

Voici quelques adresses fréquentées par Coco Chanel à Moulins : 

Les Palets d'Or Moulins © Luc Olivier

1. Les Palets d’Or  (11 rue de Paris) : spécialité sucrée de la capitale bourbonnaise créée à la fin du XXe siècle par Bernard Sérardy,"le Palet d’Or" est un chocolat rond et plat mi-amer, composé d'une ganache faite à partir d'un mélange de chocolat et de crème fraîche, et légèrement parfumé au café. La décoration de la chocolaterie fût réalisée par les Beaux-Arts de Moulins en 1898 sous la direction du peintre Galfione !

2. Le Café Américain (21 cours Anatole France) :

Coco Chanel aimait s’y rendre tout comme des centaines de promeneurs ! Edifié en 1903 par Humbert Robiolio dans le style Art Nouveau. Aujourd’hui fermé, il est toujours possible d’admirer la façade du café.

Restaurant des Cours Moulins © Luc Olivier

3. La Cuisine d'Hervé (36 cours Jean Jaurès) :

Nommé autrefois le "Café de la Jeune France", ce restaurant était fréquenté par la "Lyre Moulinoise", société de musiciens proposant des concerts au kiosque de la Préfecture. Aujourd’hui, c’est dans un cadre contemporain, que le restaurant vous fait goûter sa cuisine française axée sur les plats du terroir Bourbonnais.

4. La Maison Grampayre (anciennement à l’angle de la rue d’Allier et de la rue de l’Horloge) : Gabrielle Chanel y a été embauchée en 1902 avec sa tante Adrienne. Elle y fait ses premiers pas de couturière. Cette maison fût un lieu de shopping pour les familles bourgeoises de Moulins. La maison Grampayre laisse aujourd’hui place à un magasin de téléphonie. Mais on peut encore apercevoir sur sa façade les trois dernières lettres du mot « dentelles » qui ornaient la boutique.

 

5. La Tentation (anciennement 6 rue d’Allier) : Très à la mode dans les années 1900, le salon de thé « La Tentation » était l’un des préférés de Gabrielle et Adrienne Chanel comme d’autres jeunes filles de leur âge. Remplacé par un magasin de vêtements aujourd’hui, la boutique a conservé sa mosaïque de seuil qui fait référence aux gâteaux vendus à l’époque. 

6. Les Nouvelles Galeries (anciennement rue d’Allier) : Construites dans la logique des grands magasins, les Nouvelles Galeries constituent une forme d’expression de l’Art Nouveau et une dimension commerciale de la Belle Époque. Rue d’Allier, on aperçoit encore aujourd’hui la façade Art Nouveau de l'immeuble qui fut celui des Nouvelles Galeries et qui est aujourd'hui un magasin pour la maison.

​​

7. Le Marché Couvert (Place des Halles, rue Data) : Ce marché a toujours constitué, avec la rue Datas, le cœur commerçant de la ville. Très animé et bruyant à l’époque, le lieu a été entièrement réhabilité et accueille à nouveau les commerçants les vendredis et dimanches matins.

 

8. Place de la Liberté : Julia-Berthe Chanel, la sœur ainée de Coco Chanel a habité avec son mari au 21 rue de la place de la Liberté. Gabrielle lui rendait souvent visite.

Le Grand Café Moulins © Luc Olivier

9. Le Grand Café (49 place d'Allier) : Lieu incontournable de Moulins, le Grand Café est une brasserie de style Art Nouveau créée en 1899 par un garçon de café Montluçonnais. Lieu très à la mode, il semblerait que Coco Chanel s'y rendait régulièrement avec ses amis militaires. Le Café jouit d’un cadre architectural fastueux et novateur : jeu de miroirs, plafond peint par Auguste Sauroy et verrière. À l’époque, un orchestre se tenait sur le balcon pour ajouter une touche de musicalité à l’ambiance déjà festive du café.

Voir la fiche pratique

Informations pratiques

Office de Tourisme de Moulins et sa région

Du 03/01 au 30/12/2023.
Fermetures exceptionnelles les 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre.
Du 15 novembre au 31 mars : Lundi de 13h30 à 18h - Mardi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h.

Du 1er avril au 14 novembre : Lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h30.

Jours fériés (Lundi de Pâques, 8 mai, Ascension, 14 juillet et 15 août) : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h.

Le dimanche en juillet et août : de 9h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00.