Les petits bonheurs sont dans l’Allier
search
De retour à Street Art City

De retour à Street Art City

Deuxième visite à  Street Art City à Lurcy Levis pour découvrir les nouvelles chambres de l’Hôtel 128 et re–découvrir les autres.

Rendez vous fixé depuis longtemps aussi avec un artiste espagnol découvert l’an passé, Wesl Pelu.

Oji © Valérie

Le street art : définition

 

Lorsque l’on parle de street art, beaucoup pense tout de suite aux graffs sauvages que l’on voit sur les murs des villes. Le street art se définit d’une manière bien précise et englobe une multitude de techniques, pratiquées dans des endroits publics ou dans la rue. Le terme englobe la pratique du graffiti, du pochoir, du muralisme, du photoréalisme, de l'hyper réalisme, de la projection vidéo, de la création d’affiches, du collage, du pastel, de la sculpture…. C’est tout ce que vous pouvez découvrir à Street Art City.

A tous ceux qui pensent qu’il n’y a que des graffs, entrez et vous verrez !!!

 

Street Art City : un hameau dédié à l’art  

 

En arrivant à Beguin à Lurcy Levis, le regard est attiré en tout sens. Le visiteur a la possibilité de découvrir les extérieurs ou les extérieurs et l’hôtel 128.

Les murs extérieurs de cet ancien établissement de formation des PTT offrent une explosion d’images, de couleurs, de représentations, de mises en scène. Chaque artiste se dévoile : des labyrinthes noirs et blancs de Kelkin à Edith Piaf de Anu en passant par Alice aux Pays des Merveilles de ZESO et BK Foxx. Les 90 fresques extérieures sont remarquables.

 

L’Hôtel 128 : des chambres d’expression libre

 

Ce bâtiment de 4 étages abrite 128 chambres désaffectées. Chaque chambre est investie par un Artiste sélectionné sur dossier par l'équipe de direction. Les artistes sont chargés de  créer leur univers. Pour certains qui ont l’habitude des grands espaces extérieurs, il est très difficile de d’exprimer dans une chambre de 10 m2. Le visiteur déambule dans les couloirs avec sa lampe frontale avec comme consigne d’entrer dans chaque chambre, de fermer la porte pour s’imprégner de l’univers et d’en ressortir en prenant soin de refermer la porte. Chaque « œuvre- cellule »  transporte le visiteur dans l’univers de l’artiste. Dans certaines, on peut rester des heures alors que l’on ne peut pas entrer dans d’autres. La partie émotionnelle et affective de chacun est attirée ou pas par certaines ambiances. Ce qui prouve l’immense talent des artistes qui grâce à leurs œuvres « bousculent » le visiteur émotionnellement. Au total, ce sont 94 oeuvres cellules à découvrir.

 

Patrick Dumas © Valérie
Depose © Valérie

La galerie atelier :

 

A la sortie de l’hôtel 128, les espaces communs transportent le visiteur dans la galerie atelier où l’on peut rencontrer et voir les artistes travailler. Toutes les œuvres d’art créées par les Artistes en résidence sont également proposés à la vente.

 

Des artistes mondialement connus :

 

Les artistes du monde entier sollicite le sésame pour avoir la chance d’investir Street Art City. La structure accueille des artistes de renommée internationale : Snek, Simple G, Atek, SP Zero 76, Snake, Zeso, Kelkin, Oji, Wesl…

La direction reçoit des dizaines de candidatures chaque jour. La résidence d’artistes permet à chaque bénéficiaire d’exprimer son art et de laisser son empreinte.

Wesl © Valérie

Une rencontre : Wesl, l’espagnol de Tolède

 

Nous avons rencontré Wesl lors de notre visite à Street Art City en 2018. Il s’est créé, entre nous, un lien « linguistique » dans un premier temps car ne parlant pas français, l’artiste a été ravi de rencontrer quelqu’un qui parlait sa langue, puis amical dans un 2ème  temps entretenu grâce aux réseaux sociaux.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous l’avons retrouvé cette année. En extérieur cette fois-ci… L’an dernier, il réalisait des œuvres sur toiles au pochoir, cette année, c’est une grande fresque murale qu’il dévoile. Jonché sur sa nacelle, il « bombe » un visage surprenant de détails. Certaines de ses œuvres représentent des visages dont les regards sont d’une profondeur extrême. Réaliser de tels détails à la bombe relève d’un don fabuleux. Ingénieur informatique de formation, Wesl excelle dans son art. Pas question pour lui de retourner aux claviers !

 

N’hésitez pas à aller découvrir les œuvres de Wesl, Oji, Zeso, Simple G et tant d’autres.

 

Mes « chouchous à moi »

Wesl, Oji , Damien Paul Gal, Ted Nomad et Zeso

Et …Bijou la Security du site….

Menu Filtrer