Les petits bonheurs sont dans l’Allier
search
Retour aux champs
Les coups de coeur d'Aurélie - Allier Tourisme - Jeudi 04 Avril 2019 /// N°497

Retour aux champs

Ce week-end, remontez dans le temps pour découvrir la vie des agriculteurs après la Grande Guerre grâce à l’Historial du paysan soldat à Fleuriel.

 © Luc OLIVIER

L’Historial du paysan soldat est un musée dans un ancien corps de ferme entièrement rénové, situé à Fleuriel, petite commune du vignoble de Saint-Pourçain.

 

Labellisé « Mission Centenaire », il aborde la Première Guerre Mondiale du point de vue du monde rural. Le musée s’étend sur deux niveaux avec une exposition permanente au rez-de-chaussée et une autre temporaire à l’étage.

Celle-ci, intitulée  « Retour aux champs, remettre en culture les champs de bataille de la Grande Guerre » est accessible jusqu’au 14 octobre. Cette exposition propose d’explorer un sujet souvent méconnu : la difficulté de la remise en culture des champs de bataille.

Grâce à des documents prêtés par des institutions et des particuliers, ainsi qu’aux recherches approfondies des employés du musée, faites un bond dans le temps et intéressez-vous aux enjeux agricoles majeurs auxquels ont dû faire face la population rurale à la sortie de la Première Guerre Mondiale.

 

En effet, 75% des terres du nord du pays ont été détruites. Cela représente 3 millions d’hectares de terre, pour la plupart agricole, meurtries par plus de 4 ans de guerre. Restituée à la population, la majorité d’entre elles est bien souvent impropre à la culture.  Les agriculteurs et les pouvoirs publics ont donc la dure tâche de déminer et niveler les terrains afin de relancer la production agricole.

 © CDT Allier
 © CDT Allier

Découvrez ce long travail de reconstitution des terres mis en œuvre par les agriculteurs et les nombreux dispositifs créés par l’État pour aider la population rurale à se relever, grâce à de nombreuses photos d’époques, des cartes, des scans de journaux et des extraits de documents officiels. L’exposition n’oublie pas d’évoquer le rôle des femmes qui, dans un contexte de guerre, avaient remplacés les hommes dans l’univers du travail.

 

Mais ce n’est pas tout. Les conséquences de la Grande Guerre se font toujours sentir, même 100 ans plus tard. On retrouve encore de nombreuses munitions qui polluent les sols et provoquent parfois des accidents. On estime qu’il faudra attendre plusieurs siècles avant que ces terres soient complétement débarrassées des retombées chimiques des gaz et des obus utilisés lors de la Première Guerre Mondiale. 

 

Une vidéo, projetée à la fin du parcours, présente des interviews de personnalités comme Daniel Hubé, conseiller scientifique de cette exposition et Guy Momper, responsable du service de déminage de Metz  afin d’apporter un complément d’information sur le sujet. 

 

Même si cette exposition traite d’un sujet sérieux qui parlera davantage aux adultes, les enfants peuvent aussi l’apprécier car tout est expliqué de manière pédagogique ! Le lieu est très aéré, agréable et lumineux et les parcours sont simples à suivre.

Informations pratiques


Du 13/04 au 30/06
Ouverture le mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 14h à 18h.

Du 01/07 au 31/08
Ouverture le mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 14h à 18h30.

Du 01/09 au 30/09
Ouverture le mercredi, jeudi, vendredi, samedi et dimanche de 14h à 18h.

Du 01/10 au 11/11
Ouverture le vendredi, samedi et dimanche de 14h à 18h.
Ouvert les jours fériés hors lundi et mardi.
Nocturne jusqu'à 19h de mai à septembre le premier vendredi du mois.
Ouverture aux scolaires sur réservations du 15 février au 15 décembre.
Menu Filtrer