Menu Filtrer

Direction la Chapelle-aux-Chasses !

Nous continuons la découverte de nos jolis villages bourbonnais grâce à notre ambassadeur Thierry. Aujourd’hui, La Chapelle-aux-Chasses.

La Chapelle-aux-Chases © Thierry Ambassadeur

Ma première venue ici datait d'octobre 2016.

 

Je suis souvent repassé par La Chapelle-aux-Chasses mais sans jamais m'arrêter.

 

Chose faite le mois dernier !

 

Petit village de quelques 205 âmes au recensement de 2018, La Chapelle-aux-Chasses à bien des atouts.
Situé au Nord-Est du département à une vingtaine de kilomètres de Moulins et seulement trois kilomètres de la Nièvre.

 

Le temps était magnifique, j'ai donc pu profiter et me plonger dans ce village à travers rues et chemins.

Au gré de mon parcours, de belles bâtisses, fermes et châteaux.

La mairie et l'école sont côte à côte, à deux pas de l'église Sainte-Anne.

À l'opposé, un beau restaurant de style bourbonnais vous donnera envie de passer la porte.

 

La Chapelle-aux-Chasses- La Fontaine Sainte-Anne © Thierry Ambassadeur

De l'autre côté de la route, un petit panneau indique "fontaine Sainte-Anne", quelques mètres et vous arrivez sur une petite place de verdure, pas très loin de la rivière Acolin, avec en son centre, une petite fontaine qui aurait eu le bénéfice de soigner certaines maladies.

Puis je fais le tour du bourg en toute tranquillité, m'éloignant légèrement aussi des sentiers battus !

Je regrette de n'avoir pu trouver les vestiges du château de la Serrée du XVe siècle sur la route de Gannay-sur-Loire, ce sera pour la prochaine fois !

Le site est probablement occupé dès la préhistoire.

En 992, le prieuré de l'ordre de Saint-Benoît est cédé par le comte Landri à l'abbé de Saint-Germain d'Auxerre.

Il est à nouveau mentionné en 1569, avant de devenir une simple cure, qui dépend du diocèse de Nevers.

Au XIe siècle, la paroisse est inféodée aux sires de Bourbon, après avoir appartenu aux évêques de Nevers.

Au XIIIème siècle, le château de la Serrée devient le siège d'une prévôté et d'un fief des sires de Bourbon.

Pendant la Révolution, le curé Dauphin, ayant refusé de prêter serment, est remplacé par Jean-Baptiste Grand.

Tous deux entrent en conflit jusqu'en 1791, date à laquelle Grand obtient que Dauphin soit expulsé de sa paroisse. Cette dernière est ensuite supprimée, puis rétablie en 1874.

Le 11 septembre 1944, les FFI de l'Allier établissent un premier contact avec le 1er régiment de parachutistes, alors en Provence, et c'est de cette commune que leur chef militaire, le colonel Franck Fabre, annonce la fin des hostilités sur le département !

 

Alors, qui a dit que les villages étaient paisibles ?