Les petits bonheurs sont dans l’Allier
search
Jeudi 27 avril 2017
Les coups de coeur d'Aurélie - Allier Tourisme - Jeudi 27 Avril 2017 /// N°402

 

La Cabane à vélo

« La Cabane à Vélo », une offre complète dédiée au vélo sous toutes ses formes !

La Cabane à vélos © La Cabane à vélos

Après avoir créé un Bike Park d’initiation face au camping La Croix Saint-Martin à Abrest, Charlotte, Antoine et Nicolas se lancent dans une nouvelle aventure autour de leur passion.

 

Voulant offrir un nouveau service de qualité, ils proposent des activités pour les initiés et les amateurs du vélo traditionnel (route, vtt, ville) et du vélo à assistance électrique : location, vente, réparation, accompagnement, randonnées et coaching personnalisé.

 

La Cabane à Vélos étant sur le GR463 qui mène en Montagne bourbonnaise, les petits chemins pour la pratique du vélo sont parfaits ! Que ce soit pour une boucle jusqu’à Billy ou Saint-Yorre, topoguides et cartes IGN sont fournis sur demande.

La Cabane à Vélos © La Cabane à vélos

Charlotte met en avant les avantages du vélo à assistance électrique « il permet de reprendre en douceur une activité physique extérieure ou, pour les sportifs, de pratiquer différemment (plus loin, plus longtemps, ailleurs..) ». En effet, l’assistance électrique donne une aide au pédalage ce qui apporte une véritable aisance de franchissement des côtes et des faux plats et son confort d'utilisation rend la pratique du VAE agréable quelles que soient les conditions.

Charlotte de conclure « nous pouvons donc associer le sport à l’agréable. L’essayer c’est l’adopter ! ».

Il est possible d’essayer cette activité soit en autonomie avec la location (1h30, demi-journée, journée) ou accompagné lors des randonnées organisées. La prochaine a lieu le dimanche 7 mai de 10h à 12h ! Accessible dès 8 ans, le parcours est choisi en fonction du niveau général du groupe.

Que la campagne est belle

Découvrez les jolis « villages de charme dans l’Allier » grâce au hors-série de 132 pages de La Montagne !

Villages de charme © La montagne

Notre département recèle de bien jolis petits villages que seuls ceux qui prennent la peine de s’y intéresser peuvent découvrir. Mais cette fois, ce sont les villages qui viennent à vous.

En 132 pages, le nouveau hors-série « Villages de charme dans l’Allier » de La Montagne effeuille l’identité de 24 villages de l’Allier : Ainay-­le-­Château, Souvigny, Chantelle, Lapalisse… et vingt autres villages qui ont chacun une histoire, leur histoire. 

Au fil des reportages, les strates de mémoire sont décollées une à une, à la rencontre des hommes et des édifices. Ce livre vous incite à prendre le temps de repartir sur les routes de l’Allier, à nouer des dialogues de connivence, à partager des histoires comme autant de confidences. 

En effet, cette terre de l’Allier cultive ce lien, intime et racinaire, que presque chacun entretient avec un lieu précis. Le plein sourire de Caroline, restauratrice à Noyant­-d’Allier, les souvenirs nostalgiques de Michel, ancien cafetier à Hé­risson, la mémoire encyclopédique de Bernard sur l’histoire d’Huriel ou cette maîtrise du geste de Claude-­Emmanuel, luthier à Jenzat… Autant d’hommes et de femmes qui continuent à faire vivre cette ruralité, identité majeure du Bourbonnais.

 

Une édition à découvrir au plus vite !

 

Prix : 7,50€
En vente chez votre marchand de journaux ou sur le site www.centrefranceboutique.fr

L'Hippocampe

Envie de poissons et crustacés ? Courez à L'Hippocampe, et bienvenue chez les Bourgeois ! J'en salive encore de tant de saveurs et délicatesses... Ecrit par A Domi Mots.

L'Hippocampe © L'Hippocampe

​​Le restaurant est situé 3 boulevard de Russie. Pas de problème pour se garer le soir. J'aime sa belle salle à la déco chic et classe avec sa véranda sur la rue. Une quarantaine de couverts en tout pour régaler les fins gourmets que nous sommes d'une cuisine traditionnelle à base de plats de saison, produits de la pêche mais pas que… Au vu de la carte les amateurs de viande sont les bienvenus. ​​

 

L'accueil de Rémy et Isabelle (Bourgeois) a été chaleureux, petit salut du chef qui officie devant les fourneaux de la cuisine ouverte, et convivialité de madame, avenante et à l'écoute. Si vous l'y invitez elle discutera volontiers avec vous. Une serveuse la secondait, attentive et discrète.

Malgré la clientèle d'habitués, objet d'attentions toutes méritées, notre petit tête à tête n'a pas été délaissé pour autant et notre dîner fut un ravissement.

Nous avions choisi une table près du vivier où de sympathiques homards bretons évoluaient gentiment dans l'attente… de rougir au menu qui leur est dédié. On en pinçait pour eux mais ce sera pour une autre fois !

L'Hippocampe à Vichy © L'Hippocampe à Vichy

Ambiance tamisée, pas guindée, raffinement d'une table élégante et fleurie qui ont enchanté nos yeux avant que les mets relevant d'un grand art culinaire n'enchantent nos papilles. On se sent bien.

Le décor est sobre. Deux grands tableaux modernes et rigolos – dont un représente un énorme homard écarlate - colorent les murs blancs. Nous avons cherché en vain l'emblème de la maison : seule la belle poignée en fer forgé de la porte d'entrée et l'enseigne extérieure rappellent le cheval de mer. Pourquoi pas une autre toile à son effigie ?

L'Hippocampe à Vichy © L'Hippocampe à Vichy

Pour nous ce fut, après une petite mise en bouche (mini soupière d'un velouté d'araignée de mer, un délice), chacun une demi-douzaine de belles huîtres Marennes Oléron numéro 3, charnues et goûteuses à souhait, et en plat principal, avec ses petits légumes, une superbe sole meunière pour monsieur et des filets de saint-pierre pour moi-même, succulents produits et cuisson parfaitement maîtrisée. Puis pour terminer, un soufflé chaud au Grand Marnier remarquable et un suprême de clémentines rôties sur petit sablé parfait avec coulis et sorbet, à tomber par terre !

Repas accompagné d'un excellent pain et arrosé d'un excellent riesling : que demande le peuple !

On goûte ici le respect du produit et de la clientèle.

​​Point d'hippocampe non plus au menu, dont nous laisserons les brochettes à nos amis chinois, point de poutine non plus, petits alevins prisés par nos amis niçois. Mais un choix impressionnant de poissons et fruits de mer selon les arrivages et l'inspiration du chef. La carte des vins est également bavarde et goulue. On ne sait que choisir !

Arrivés pour l'ouverture à 19h30, nous avons hippo-décampé deux heures plus tard, à reculons c'était trop bon...nous reviendrons.

 

Une super soirée à 119 € pour deux (à la carte).

 

Un conseil : se laisser tenter par la suggestion du chef, et ne surtout pas occulter les desserts.

Par ailleurs la cuisine étant traitée à la minute avec des produits frais uniquement, je suppose que le service peut s'avérer un peu long. Notre choix d'un jeudi soir et avant le pic d'arrivée des clients fut donc judicieux.

 

Et si le cœur vous en dit, je vous suggère une petite promenade apéritive ou digestive dans le quartier : le boulevard de Russie et les rues alentour regorgent de magnifiques immeubles classés Art déco, art nouveau, gothiques, sans omettre les chalets Napoléon III le long du Parc d'Allier.

Informations pratiques


3 boulevard de Russie
03200 Vichy
Voir la fiche pratique
​​

Et en bonus, vous pouvez découvrir et essayer ces recettes de Rémy Bourgeois: huîtres pochées dans une crème de poireaux, et truite fumée en rouleau découvertes sur les liens suivants:

http://www.lamontagne.fr/vichy/vie-pratique-consommation/2014/12/21/recette-dhuitres-pochees-dans-une-creme-de-poireaux_11268152.html

 

https://rcf.fr/vie-quotidienne/truite-fumee-en-rouleau-une-variante-de-lhippocampe

À Domi Mots est une passionnée de l'Allier, vous pouvez retrouver ses articles ICI

Menu Filtrer