Les petits bonheurs sont dans l’Allier
OK
« La Belle endormie » réveille Rochegrosse

« La Belle endormie » réveille Rochegrosse

Chequier Allier Summer Tour

L'étonnante exposition consacrée à Georges-Antoine Rochegrosse est installée au pavillon Anne-de-Beaujeu jusqu'au 5 janvier.

tableau MUSÉE ANNE DE BEAUJEU © MAB

De la couleur, partout et toujours. Georges-Antoine Rochegrosse, célèbre peintre de la IIIe République, va vous étonner. Injustement relégué dans la case des artistes pompiers (les oeuvres des artistes dits « pompiers » témoignent du goût esthétique officiel), les œuvres de Rochegrosse rayonnent pourtant en France à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.

 

 C'est pourquoi le musée Anne-de-Beaujeu sort de ses réserves les trésors de cet artiste prolifique, dont l'œuvre trouvera, on n'en doute pas, un large écho auprès du public.

 

Peintre, illustrateur, cartonnier de tapisserie, de vitraux et de mosaïques, affichiste, dessinateur de costumes et de décors de théâtre, décorateur, l'homme a plusieurs cordes à son arc. Beau-fils de Théodore de Banville, poète moulinois, Georges-Antoine baigne dans le monde de l'art dès sa plus tendre enfance.

 

L'exposition retrace son parcours, de ses débuts parisiens jusqu'à sa mort en Algérie. Passionné d'histoire et de musique, Rochegrosse s'impose sur la scène artistique au début des années 1880 en signant une peinture spectaculaire, aussi violente que sanglante et d'un naturalisme cru. Voir le tableau Vitellius traîné dans les rues de Rome, puissant et féroce, qu'il réalise à 23 ans.

tableau Vitellius traîné dans les rues de Rome MUSÉE ANNE DE BEAUJEU © Georges-Antoine Rochegrosse

En plus de l'antiquité, Rochegrosse voue une passion pour les opéras de l'Allemand Richard Wagner. La plus belle illustration de cette admiration est le tableau  Le Chevaliers aux fleurs. Cette toile de presque 4m de large, montre le vertueux héros Parsifal traversant un jardin magique constellé de féériques Filles-Fleurs.

 

D'autres tableaux ne laissent pas indifférents. Les couleurs chatoyantes et le brassage multiculturel qui existent dans Mascarade descendant les Champs-Elysées sont envoûtants. Les Maîtres chanteurs respire la douceur et la beauté.

L'exposition laisse aussi une grande place à son activité d'illustrateur, souvent avec des dessins et des gouaches. D'Emile Zola à Gustave Flaubert en passant par Victor Hugo, Rochegrosse exécute de grandes scènes épiques qui pourraient être agrandies à la taille des grandes toiles.

 

Cette exposition regroupe un ensemble exceptionnel d'œuvres inédites qui sont, pour certaines, exposées pour la première fois. « La Belle endormie », comme surnommait Théodore de Banville la ville de Moulins, réveille Rochegrosse.

 

Informations :

Georges-Antoine Rochegrosse, les fastes de la décadence

Musée  Anne-de-Beaujeu, place du colonel Laussedat, 03000 Moulins

Du 29 juin au 5 janvier 2014

04 70 20 48 47

http://www.mab.allier.fr/

 

Menu Filtrer